TS2 Les facteurs d’insécurité routière primaire et les interactions homme-machine Afficher le menu principal

Les facteurs d’insécurité routière primaire et les interactions homme-machine

Les recherches sur l’insécurité routière du département portant sur l’insécurité routière primaire rassemblent un grand nombre de contributions spécifiques sur des thèmes d’intérêt majeur, comme les usagers vulnérables (usagers âgés, piétons, cyclistes, usagers de deux-roues motorisés) ou la conduite dans un cadre professionnel (en lien avec le département AME). Ces travaux concernent deux thématiques : Les facteurs d’insécurité routière primaire propres à l’usager et Les interactions en sécurité primaire de l’homme avec le véhicule et l’infrastructure.

Les travaux sur les facteurs d’insécurité routière primaire propres à l’usager couvrent l’étude de tous les facteurs d’insécurité routière propres à l’usager de la route lorsque ceux-ci constituent l’entrée principale de la recherche et/ou de l’expertise (par exemple la conduite sous l’emprise de stupéfiants). Elle offre aujourd’hui des perspectives de développement multiples sur lesquels l’Ifsttar, via TS2, est déjà fortement présent (modes doux, néo-véhicules, déficits attentionnels, lien avec une activité professionnelle, hiérarchisation et interactions des multiples facteurs déjà identifiés, etc.) ou sera présent à l’avenir (hypovigilance ou médicaments, par exemple).

 Les interactions en sécurité primaire de l’homme avec le véhicule et l’infrastructure mettent en perspective les facteurs précédents dans une approche « système » du risque accidentel routier, intégrant les composantes véhicule et/ou infrastructure (par exemple l’interaction entre la dynamique du véhicule et l’infrastructure).