TS2 L'usager de la voiture automatisée et connectée Afficher le menu principal

L'usager de la voiture automatisée et connectée

Le monde de l’automobile est en continuelle mutation alimentée par des avancées technologiques constantes. Ces dernières ont contribué fortement à l’amélioration de la sécurité de l’usager depuis plusieurs décennies, aussi bien en sécurité secondaire (grâce à l’amélioration des dispositifs de retenue, par exemple), qu’en sécurité primaire (grâce à l’introduction de systèmes tels que l'ABS ou l'ESP). À chaque introduction de nouvelles fonctionnalités dans le véhicule se pose la question de leur impact sur la sécurité et la santé de l’usager, qu’il soit positif ou négatif.

L’essentiel des recherches du Département concerne l’impact des systèmes d’aide à la conduite, dont ceux liés à l’automatisation, sur le confort, le risque accidentel et les autres risques pour la santé. Elle inclut de nombreuses problématiques scientifiques relevant de plusieurs disciplines, et offre un large potentiel de recherche et d’expertise en réponse à un enjeu sociétal et économique très fort, sur lequel la filière automobile a choisi d’investir massivement et pour lequel il existe une attente des pouvoirs publics d’une analyse indépendante de la part de l’Ifsttar.

 

Les recherches permettront par exemple de mieux simuler les Interactions Homme/Machine et les performances futures du Système Homme/Machine dans son ensemble (i.e. le conducteur, le véhicule et les automatismes) afin d’estimer les bénéfices tout autant que les risques potentiels sur la sécurité des technologies d’automatisation de la conduite. Il s’agit ici d’être en mesure d’accompagner l’automatisation du véhicule de demain (coopération Homme/Machine, maintien ou non du conducteur dans la boucle de contrôle et possibilité de reprise en main du véhicule par celui-ci, risques de pertes de compétences, acceptabilité, sécurité des occupants et des autres usagers de la route (vulnérables)…).