TS2 La mobilité de l'homme fragilisé, vieillissement et handicap Afficher le menu principal

La mobilité de l'homme fragilisé, vieillissement et handicap

Les travaux du Département concernent de façon générale les dimensions de la mobilité non liées à la sécurité, en se concentrant sur la mobilité des personnes fragilisées. Nous désignons par personne fragilisée tant le conducteur  aux capacités transitoirement affaiblies (par l’alcool, par exemple) ou continuellement affaiblies (par telle ou telle pathologie chronique), que l’usager vulnérable de par son exposition (piéton, cycliste) ou sa fragilité intrinsèque (personne âgée).

TS2 traite plus particulièrement des relations entre situations de handicap et mobilité. Au-delà de l’analyse des situations de handicap dès lors qu’elles sont susceptibles de constituer ne serait-ce qu’une gêne à la mobilité (notamment en termes d’accessibilité), les travaux englobent  l’identification des leviers d’action permettant d’y remédier. Ces situations peuvent être de toute nature (physique, cognitive, sociale, etc.). Les travaux visent  plus particulièrement à analyser l’interaction entre confort, accessibilité et sécurité des personnes en situation de handicap dans les transports, à contribuer au développement de “Technologies pour l’autonomie”, et à caractériser les personnes qui rencontrent des situations de handicap dans les transports.

 

Un certain nombre de travaux connexes du département TS2 concernent la mobilité des  personnes fragilisées sur des aspects moins liés à la sécurité, comme les besoins des personnes âgées en matière de déplacement, l’adaptation de la conduite automobile aux conséquences du vieillissement normal et pathologique, la mobilité des piétons âgés, ou l’accessibilité et le confort de l’utilisation des modes doux (adaptation des espaces et ergonomie des transports), etc.